Street_Art

10 ENDROITS À MONTRÉAL POUR TROUVER DE L’ART CONTEMPORAIN ABORDABLE

BLOGUE OFFICIEL DE TOURISME MONTRÉAL | Isa Tousignant
10 avril 2015

Jamais vous n’auriez envisagé de devenir collectionneur d’œuvres d’art, mais à bien y penser, pourquoi ne pas acquérir une œuvre d’art originale qui vous touche droit au cœur et qui s’appréciera avec le temps plutôt qu’une affiche IKEA? Et nul besoin d’hypothéquer la maison pour ce faire, car les endroits abondent à Montréal pour se procurer des œuvres d’art moyennant quelques dollars ou quelques centaines de dollars.

En l’occurrence, vous en trouverez tout un lot en un seul et même endroit fantastique et inspirant à l’occasion de la foire Papier15, événement qui promeut exclusivement l’art en papier (et donc peu coûteux) du 24 au 26 avril. Photographies, imprimés et tous leurs dérivés sont présentés par des galeries de Montréal et d’ailleurs et de tous horizons, y compris la galerie Joyce Yahouda, Diaz Contemporary, dc3 Art Projects et combien d’autres établissements de renom. Si vous ne pouvez assister à la foire, vous pouvez toujours visiter les 10 endroits suivants afin de vous procurer des objets d’art contemporain et de développer très vite l’envie de devenir collectionneur.

Expozine
– Foire des petits éditeurs organisée chaque automne au sous-sol de l’église Saint‑Enfant-Jésus du Mile-End, au carrefour des rues Saint-Dominique et Saint‑Joseph. C’est l’occasion rêvée de dénicher des imprimés, des cartes postales ou des affiches à tirage limité qui auront de la gueule une fois encadrés. Pour moins d’une centaine de dollars, vous pourriez mettre la main sur une œuvre du prochain Basquiat.

Puces Pop
– Parmi les bijoux, petits gâteaux et articles d’« apothicaire », vous trouverez d’innombrables objets d’art originaux en tout genre dans ce marché d’art et d’artisanat mis sur pied en 2004 par le festival Montréal Pop. Le marché est ouvert trois fois l’an, soit au printemps, en automne (durant le festival de musique) et durant la période des fêtes.

Galerie Espace
– Les découvertes surprises pullulent à cette galerie de la Main, et c’est ce qui plaît aux visiteurs! Les artistes y louent un espace, de sorte qu’aucun propriétaire de galerie n’impose de restriction quant à la gamme des objets exposés. Y ont été présentés les imprimés époustouflants de Simon Bossé, de même que les dessins élaborés d’Osvaldo Ramirez Castillo.

Monastiraki
– Ce petit bijou du Mile-End est à la fois une formidable boutique de pacotilles et une galerie qui se consacre à l’exposition d’œuvres d’art actuel d’artistes émergents (donc abordables). Le prix des œuvres y varie habituellement de 75 $ à environ 200 $. Puisque le propriétaire et les galeristes savent y faire pour dénicher des perles, la qualité est indéniablement au rendez-vous.

Galerie Antoine Ertaskiran
– Cette petite galerie de la Petite-Bourgogne vaut le détour en raison de son impressionnante palette d’artistes. Ces derniers, dans l’ensemble, sont bien établis (notamment Les Ramsay et Aude Moreau), de sorte qu’ils sont plus ou moins abordables pour le commun des mortels. Misez surtout sur les expositions estivales, qui mettent souvent en vedette des artistes plus jeunes et plus accessibles.

Art Mûr
– Cette mecque de l’art du quartier Rosemont représente un large éventail d’artistes, tant des nouveaux venus que des artistes chevronnés. Le meilleur moment d’y effectuer un premier achat est à la fin du printemps ou au début de la saison chaude, car durant cette période le deuxième étage (l’établissement en compte trois) est réservé aux œuvres des nouveaux diplômés des programmes d’arts universitaires. Profitez de l’anonymat actuel de ces artistes pour faire des acquisitions à petit prix!

Galerie Donald Browne
– Cette jolie petite galerie commerciale sise dans l’édifice Belgo, au cœur de la ville, présente des œuvres extraordinaires en plus d’une bonne dose d’inattendu. Saviez-vous que Marie Chouinard se consacrait également aux arts visuels, par exemple? La fourchette des prix y est assez large, si bien que des artistes demandant des milliers de dollars pour certaines œuvres côtoient des artistes de la relève qui en exigent beaucoup moins…

Lire l’article complet : www.tourisme-montreal.org

Photo: Street art in Mexico City by Jason Botkin et Jeremy Shantz. Botkin est représentés par la galerie Yves Laroche