montrealistement 2014.

BIAN : Michel Lemieux – Victor Pilon, les précurseurs

montrealistement 2014.

BIAN : Michel Lemieux – Victor Pilon, les précurseurs

Normand Babin
Montréalistement

La Biennale internationale d’art numérique (BIAN) déferle sur Montréal pour une seconde édition. Sous le titre général Physical/ité, l’événement donne lieu à une multitude d’expositions, d’installations, en plus d’inclure, pour la première fois réunis en 15 ans d’existence, les festivals Élektra et Mutek sous le chapeau de EM15. Beaucoup de techno et d’objets étranges à voir et à entendre à partir d’aujourd’hui jusqu’au 19 juin et peut-être même un peu plus. À preuve, cette première exposition donc au Musée des Beaux-Arts de Montréal inaugurée aujourd’hui, une fabuleuse rétrospective du duo Michel Lemieux – Victor Pilon, se prolonge jusqu’à la fin juin.

L’exposition est divisée en deux parties. Une première, plus didactique aux dires même des créateurs, effectue un survol exhaustif et chronologique de leurs créations des 30 dernières années. Si le duo a commencé à collaborer il y a 25 ans, Michel Lemieux, de son côté, connaissait déjà une belle carrière avec des spectacles éclatés où le mélange des genres et des techniques avait la part belle. Beaucoup se souviennent de Solid Salad, le disque et spectacle qui l’ont fait connaître au grand public. Il y avait eu auparavant L’œil rechargeable, qui a ensuite prêté son nom à un magazine à l’époque et aussi Le tympan de la cantatrice que j’ai eu la chance de voir, on parle de 1982, dans des lofts, endroits tout à fait extraordinaires à l’époque.

Photo : Michel Lemieux – Victor Pilon, Territoires oniriques, 2014
vue de l’installation
photo : MBAM / Jean-François Brière

L’article complet : www.montrealistement.blogspot.ca