montrealistement

Caroline Cloutier nous amène au pays des merveilles

montrealistement

Caroline Cloutier nous amène au pays des merveilles

Normand Babin
Montréalistement

Dans un premier temps, l’artiste Caroline Cloutier a créé une installation pour le centre Clark. Une pièce, toute vide qu’elle soit, où se trouve un extérieur imaginé. À l’aide d’immenses photos d’ombrage et de quelques miroirs, Caroline Cloutier transforme l’espace, et le visiteur se retrouve devant sept couloirs. Contrairement aux sept portes d’Alice au pays des merveilles, ces sept couloirs sont ouverts et menent vers un ailleurs gris. Le trompe-l’œil, cet art plus que séculaire qu’on retrouve dans toutes les époques de l’histoire de l’art de la préhistoire à aujourd’hui, prend avec cette jeune artiste un tournant tout simplement magique. La simplicité des moyens, l’efficacité de ces mêmes moyens démontre une grande maîtrise de la part de l’artiste. Bien entendu, on pourra y coller quelques pensées plus ou moins philosophiques : la tentation de l’ailleurs, la fuite, le rêve brisé, les labyrinthes de la pensée… mais n’est-il pas parfois simplement agréable, heureux, de regarder et de vivre un petit moment dans un environnement légèrement modifié ? Je pense d’ailleurs que cette installation devrait trouver preneur. Imaginez y tenir un dîner, une réunion, une conférence, laisser les idées et le regard se balader au long des ouvertures imaginaires…

L’article complet : www.montrealistement.blogspot.ca