699280

Dale Chihuly au MBAM : souffleur de verre

699280

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente dès samedi et jusqu’au 20 octobre l’exposition Chihuly, une promenade au sein de l’univers à la fois foisonnant et fragile de l’artiste verrier américain Dale Chihuly, un véritable Tiffany contemporain. La Presse a visité l’exposition mardi.

C’est sur le parvis du pavillon Michal et Renata Hornstein du MBAM que commence l’exposition Chihuly, avec l’oeuvre monumentale Soleil constituée de 1200 morceaux de verre soufflé. Cet agencement spectaculaire dans les tons de jaune surplombe la rue Sherbrooke de toute sa splendeur, mais on se met à craindre pour sa sécurité. L’oeuvre semble si fragile. Un gardien et une caméra veillent sur l’oeuvre jour et nuit, assure-t-on.

La visite proprement dite débute en haut du grand escalier intérieur par une forêt de roseaux en verre bleu turquoise plantés dans des troncs de thuyas géants, comme ceux qui jonchent les plages de la côte Pacifique. Contrairement à la plupart des pièces de verre exposées, ces roseaux n’ont pas été créés au Studio Chihuly, à Tacoma, dans l’État de Washington, mais en Finlande, a précisé Dale Chihuly, 71 ans.

En se retournant, on découvre de part et d’autre de l’escalier Colonnade persane, une installation conçue spécialement pour l’occasion et constituée de formes marines dans les tons de jaune, orange, rouge et bleu, qui ont été greffées à l’architecture intérieure du pavillon.

Pour l’article complet : www.lapresse.ca