DU-03

David Umemoto

David Umemoto // Université Laval
Programme : Architecture – completed

After graduating in Architecture, David works for several years in established firms gaining solid practical experience. Thereafter, he opens his own consulting studio where for ten years he participates in numerous architectural competitions and collaborates on various artistic projects. He develops an interest in object creation and furniture design while refining his expertise in 3D computer graphics. In 2010, he spends a year in Indonesia, where he studies printmaking, sculpture and foundry. Upon his return, he launches the DXU collective that specializes in creating murals in aluminum and bronze. His current work stands between architecture and sculpture.

L’approche créative et technique: Son approche artistique est très encadrée, codifiée et rigoureuse. Chacune de ses créations s’inscrit dans un système conceptuel et constructif longuement élaboré. Dans ce système, chaque œuvre est décomposée en sections modulaires qui peuvent par la suite être réorganisées et réutilisées pour créer de nouvelles œuvres. Tous les « modules » de toutes les œuvres peuvent être interconnectés physiquement ou conceptuellement. Les créations prennent forme parfois par génération spontanée, parfois par descendance. Par un jeu de dissections, transformations, répétitions, agrégations, ils donnent naissance à d’autres œuvres. Ce processus organique fait que chaque oeuvre, bien qu’unique se retrouve souvent composée en tout ou en partie d’éléments d’oeuvres précédentes ou suivantes. Ainsi, l’utilisation de techniques permettant la création de «multiples » (telles l’estampe, le moulage ou la fonderie) pour créer des œuvres uniques est une condition essentielle à son approche. L’approche philosophique: Ce système de création modulaire évolutif s’inspire de la théorie qu’il existe un ordre universel. Molécules, cycles, écosystèmes, l’ordre est la norme et le chaos un accident. Tout est lié, organisé et structuré, ce n’est qu’une question de lieu, de temps et d’échelle. Ainsi, on pourra parler d’un système cellulaire plutôt que modulaire où les éléments peuvent être interchangés mais aussi transformés. Où ils obéissent à des règles dans un cadre rigide mais avec un développement organique. Son travail est donc une exploration des patterns et des codes, parfois évidents, parfois obscurs, qui régissent notre environnement.