Joyce_Harmony_work_4

Joyce Harmony à l’Espace Cercle Carré

Joyce_Harmony_work_4

Petites folies

Petit espace, le Cercle carré offre de petits moments de joie désinhibée avec la présentation de ces petits objets de Joyce Harmony. Ici, point de grandiloquence, que de l’art un peu fou, et, certes sans prétention. Joyce Harmony est cet artiste qui aime probablement faire les brocantes et marchés aux puces, à la recherche de ces porcelaines kitsch, ces souvenirs de voyage surannés, et autres patentes qui ne serviront jamais plus à personne. Arrivé dans son atelier, il les transforme, les fusionne, et utilise d’autres processus alchimiques pour nous donner de petits bijoux à contempler.

Le procédé n’est pas tout à fait nouveau, les surréalistes, le ready-made, le dadaïsme, l’arte povera, chaque époque depuis le début du XXe siècle a vu resurgir quelques artistes du genre. Joyce Harmony, son nom le dit, le fait dans la joie et dans un plaisir décomplexé. Les objets sont nostalgiques, leur transformation suggère un message plus contemporain. Il faut voir ce taureau littéralement embroché par quelques dizaines d’épées, le transformant en porc-épic le temps d’une mort lente. Il y a aussi ce crucifix où le crucifié est un homme aux membres de sushis, nigiris et à la face de sashimi. Et bon, ces porcelaines recouvertes d’une matière un peu grasse qui représente la « peau » humaine avec poils pubiens et autres détails un peu sales.

L’article complet : www.montrealistement.blogspot.ca