Ortiz-Apuy_Species_of_Spaces_1_web

Juan Ortiz-Apuy : Disruptions

Ortiz-Apuy_Species_of_Spaces_1_web

Juan Ortiz-Apuy : Disruptions

Il n’y a rien qui me fasse autant rêver qu’une bibliothèque. Je ne parle pas de l’enflure en lames de verre cassant de la rue Berri à Montréal. Je pense plutôt à ces bibliothèques personnelles. Dans les livres d’architecture, les livres de décoration, c’est toujours ce que j’ai envie de voir : la bibliothèque. L’artiste Juan Ortiz-Apuy semble bien partager cette passion des bibliothèques. En fait, nous sommes probablement une presque secte à rêver de bibliothèques, à espérer vivre entourés de livres. Un réseau secret international, bien plus terrifiant que tous les malfrats d’Allah : nous avons et aimons la culture…

Dans une brève exposition au Centre d’essai en art imprimé ARPRIM, Ortiz-Apuy nous donne à voir diverses variations qui tournent toutes autour du livre. Les œuvres sont souvent photographiques : des amas de livres, des lettres de clavier d’ordinateur, des rangées infinies de livres à ranger… de quoi se vautrer dans la littérature. Prendre une brosse de lecture comme dit une amie… Et encore plus intéressant : il se passionne aussi pour la partition musicale. Avec Juan Ortiz-Apuy, l’imprimé agit donc autant à titre de sujet que de médium de diffusion.

À l’approche de cette oeuvre faite de bois (voir plus bas) j’ai d’abord eu un coup de coeur. J’y ai vu une reproduction d’étagères de livres sans les livres mais avec le juste espace pour les contenir. Les livres n’étant pas tous de la même hauteur, l’espace entre les livres et la tablette du haut sera comblé par le même bois qui fait office de tablette. L’absence des livres, réconfortée par le jeu de devinette qui s’amène. C’est du moins ce qui j’y ai vu. Jusqu’à ce que je lise le titre.

L’article complet : www.montrealistement.blogspot.ca



There are 2 comments

Add yours

Comments are closed.