la presse

La collection, une histoire d’amour

la presse

La collection, une histoire d’amour

Éric Clément

Publié aux Éditions du passage, Entre avoir et être : deux collectionneurs s’exposent est une sorte de coming-out esthétique de deux amateurs d’art qui ont réalisé qu’ils avaient bel et bien constitué une véritable collection d’oeuvres d’art. La Presse a rencontré l’auteur du livre, Bernard Landriault.

Dans l’entrée, un collage de Rauschenberg. Plus loin le magnifique Studio K de Dill Hildebrand près d’une oeuvre verticale de Stéphane La Rue. Dans la salle à manger, une impression numérique de Gwenaël Bélanger côtoie un marbre de Denise Arsenault. Au salon, deux petites sculptures de Cozic dialoguent avec une oeuvre de Francine Savard accrochée au mur…

Bernard Landriault et son conjoint Michel Paradis ne se percevaient pas comme des collectionneurs d’art mais comme des «amateurs informés». Ils ont dû se rendre à l’évidence après avoir construit, pièce après pièce, une collection d’art contemporain qui a fait l’objet, en 2010, d’un documentaire d’Anne-Marie Tougas, Vivre avec l’art…un art de vivre.

Dans le cadre de son écriture, Bernard Landriault a interrogé le sens de sa collection. «L’aventure de lire et d’écrire sur cette question, notamment en philosophie de l’art, m’a beaucoup plu, dit-il. J’ai compris qu’on ne s’intéressait pas à ce qu’est l’art mais à ce que l’art nous fait. Pourquoi il nous fait vibrer.» Le livre n’est pas un coffee table book. C’est un ouvrage de réflexions illustré de 60 photos d’oeuvres prises dans leur demeure montréalaise et dans la maison de campagne qu’ils ont achetée pour installer les oeuvres en manque de murs!

L’article complet: www.lapresse.ca



There is 1 comment

Add yours

Comments are closed.