galerie sas

La galerie [sas] ferme ses portes

galerie sas

La galerie [sas] ferme ses portes

La galerie [sas], une des vitrines d’art les plus bruyantes de Montréal, a fermé ses portes au début du mois. Définitivement. L’enseigne située dans l’édifice Belgo, rue Sainte-Catherine, venait de célébrer son 10e anniversaire et connaissait de bonnes affaires, selon son propriétaire-directeur, Frédéric Loury. L’homme, qui gère aussi la manifestation Art souterrain, n’en pouvait plus cependant de mener deux projets parallèles. Il a décidé de sacrifier son côté marchand.

« Depuis deux ans que j’y pensais, disait-il, lors d’un entretien téléphonique la semaine dernière. La décision, je l’ai prise en décembre, pendant la semaine des foires de Miami. Ça vendait super bien, mais c’est d’Art souterrain que je parlais, plutôt que de mes artistes. C’était flagrant. Ma tête était ailleurs. »

Soulagé bien que pas « insensible » au moment de fermer sa galerie, Frédéric Loury reconnaît que sa décision est « aberrante », compte tenu que ça « fonctionnait bien », tant en ce qui concerne la couverture médiatique qu’en ce qui concerne les ventes, notamment durant les derniers mois. Il ne vibrait plus pour ce métier qui exige, selon lui, d’être un « homme-orchestre ».

En créant en 2009 Art souterrain, exposition de 15 jours disséminée dans les centres commerciaux du centre-ville, Frédéric Loury a eu la piqûre pour une autre manière de diffuser l’art contemporain. C’est à ce projet, qu’il estime plus « rassembleur et inclusif », qu’il se consacrera désormais à temps plein. Les possibilités, dit-il, sont nombreuses. Il planche sur des collaborations à l’année avec divers partenaires, autant des musées que le monde des affaires. Il espère aussi conclure des relations d’échange avec des villes à l’étranger.
.


L’article complet : www.ledevoir.com