image

Le MBAM met en lumière les pièces clés de sa collection de dessins québécois, canadiens et étrangers

image

Le MBAM met en lumière les pièces clés de sa collection de dessins québécois, canadiens et étrangers

“Le crayon prend du galon. Longtemps considéré comme un embryon d’oeuvre, un geste préparatoire, l’esquisse d’un projet en devenir, le dessin aspire de nouveau au titre d’oeuvre aboutie. De plus en plus d’artistes contemporains explorent les mille et une formes du trait de crayon, renouant avec la spontanéité de la ligne, l’extrême dépouillement du geste tracé à la mine, au fusain ou à l’encre.

Avec Le printemps du dessin, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) tend l’oreille au regain d’intérêt porté par le milieu de l’art à ces traits de génie, griffonnés ou brossés par les artistes actuels. Attentif aux mêmes échos, le Minneapolis Art Museum propose lui aussi jusqu’en juin l’exposition Graphite, un coup de coeur absolu pour les différentes déclinaisons de ce matériau utilisé depuis les Grecs pour tracer et écrire. Au Connecticut, l’Aldrich Comtemporary Art Museum déploie lui aussi pour six mois Extreme Drawing, un plongeon dans le monde du dessin, explorant autant l’oeuvre crayonnée au populaire stylo-bille que des installations complexes inspirées par la trace, la ligne, le gribouillis.”

www.ledevoir.com