montrealistement

Le paysage de la photographie contemporaine québécoise

montrealistement

Le paysage de la photographie contemporaine québécoise

Normand Babin
Montréalistement

Certains artistes ont une face cachée. Lorsque que Christian Knudsen a proposé au galeriste Nicolas Robert de faire une exposition de photos de paysages, on ne peut pas dire qu’il a suscité un enthousiasme délirant. Mais le galeriste lui a tout de même donné carte blanche. En commissariant cette exposition, Knudsen nous dévoile ainsi une facette moins connue de son travail et de celle d’autres photographes reconnus.

Christian Knudsen, probablement dans le but de convaincre son galeriste du bien-fondé de son projet, a convoqué ses amis les plus célèbres et a fouillé dans ses propres collections pour y dénicher l’extraordinaire. On a donc l’immense privilège de voir en ce moment des photos de Giverny par Gabor Szilasi couplées à des photos coloriées japonaises. Les épreuves japonaises faisant partie d’une grande collection que possède l’artiste devenu ici commissaire. On y voit aussi de superbes photos florales de Robert Walker, des macros tellement près de l’objet que l’objet s’y perd et l’œuvre devient pour ainsi dire abstraite. Une orgie de couleurs et de formes. Martin Shop, quant à lui a amené de superbes tirages argentiques de photos d’arbres, un traitement inusité nous porte à y voir un dessin au graphite. Enfin des photos d’arbres aussi de Knudsen lui-même, lui si formaliste à l’habitude dans son travail également à la frontière de l’abstrait. L’artiste nous a expliqué longuement la technique employée pour créer cette image qui semble être un négatif et un positif à la fois. Peu importe que j’aie compris ou non, l’image est belle et envoûtante. Il a voulu et réussi à nous montrer la vitalité, le mouvement de cet arbre.

L’article complet : www.montrealistement.blogspot.ca