le devoir

Le retour en force du centre d’artistes donne au futur pôle de Gaspé sa première étincelle

le devoir

Le retour en force du centre d’artistes donne au futur pôle de Gaspé sa première étincelle

Marie-Ève Charron
Le Devoir

Dans moins d’une semaine, le centre d’artistes Dazibao ouvrira enfin ses portes. « C’est un peu comme une renaissance… une naissance, après un long processus de réflexion », confie sa directrice, France Choinière, visiblement soulagée et fébrile. Le retour de Dazibao a valeur de symbole puisqu’il sera le premier nouveau venu, parmi six centres d’artistes, à ouvrir ses portes au Pi2 de Gaspé, le pôle culturel en voie de s’imposer à Montréal.

C’est encore le branle-bas au rez-de-chaussée des 5455 et 5445, de Gaspé, où progresse depuis juin dernier un des plus importants chantiers dédiés à la diffusion des arts visuels. La mégastructure de béton, jadis consacrée à des manufactures, est méconnaissable. Le rez-de-chaussée laisse entrevoir la fenestration du côté est, ouvrant d’autres perspectives sur un espace en reconfiguration où presque toutes les anciennes cloisons ont été abattues. De nouvelles sont apparues, et avec elles les délimitations physiques de ses nouveaux locataires.

L’article complet : www.ledevoir.com