Reseau-Acces-culture_blogue-expos-automne-2015

Les expositions à voir en septembre dans le Réseau Accès Culture

Reseau-Acces-culture_blogue-expos-automne-2015

Les expositions à voir en septembre dans le Réseau Accès Culture

Blogue Réseau Accès Culture | Arts visuels

Les expositions ne manquent pas encore une fois cet automne. Voici un bref survol des expositions à surveiller au cours du mois de septembre, par ordre chronologique.

LE MOIS DE LA PHOTO
Du 2 septembre au 10 octobre – Maison de la culture Frontenac
Le Mois de la Photo revient cette année et trois expositions sont présentées à la maison de la culture Frontenac pour l’occasion.

SÉBASTIEN LAFLEUR – ÉCOUMÈNE
Du 3 septembre au 11 octobre – Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal
Sébastien Lafleur crée des sculptures, peintures et dessins évoquant un univers en constante évolution et mutation. Inspiré par la biosémiotique et les diverses structures qui régissent la nature, son travail présente une approche contemplative des phénomènes d’évolution et de transformation du territoire.

MELVIN CHARNEY, ARCHITECT/E PHOTOGRAPHE/R
Du 5 septembre au 18 octobre – Maison de la culture de Côte-des-Neiges (sera également présentée en 2016 et 2017 à LaSalle, Lachine, Le Sud-Ouest et Mercier – Hochelaga-Maisonneuve).
Mise en espace sensible du travail photographique de l’architecte et artiste Melvin Charney (1935-2012), figure majeure de l’architecture à Montréal et reconnue internationalement. Ce prêt exceptionnel de 60 tirages originaux représente ses explorations urbaines dans Montréal : teintes, cadrages et atmosphères nous promènent du port aux faubourgs, des années 50 à 80. Commissaire invité: Alain Laforêt. Présenté par le MAQ (La Maison de l’Architecture du Québec), dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée.

MAGALI BABIN – PRÊTER L’OREILLE
Du 11 septembre au 11 octobre – Maison de la culture Maisonneuve
En collaboration avec C2S arts et Événements, la maison de la culture Maisonneuve est fière de présenter l’installation sonore Prêter l’oreille de Magali Babin présentant le résultat de sa résidence d’artiste effectuer au CHSLD Maison St-Joseph, le printemps dernier. Durant sa résidence, Magali Babin a mis en place un système afin que les résidents revisitent leur mémoire par la musique. Intégrée au rythme de la Maison Saint-Joseph et pendant 8 semaines consécutives, l’artiste a repéré des paysages sonores existants et en a façonné de nouveaux dans lesquels miroitent le reflet acoustique d’un milieu de vie et les souvenirs d’un temps passé. Ses compositions rassemblent des chants, des voix, des bruits et des sons enregistrés et collectionnés au fil de ses rencontres et de ses promenades dans les corridors et dans les chambres du centre de soins.

SANDRA LESAGE & LEONARDO CHANDIA – TRACES
Du 10 septembre au 11 octobre – Maison de la culture Marie-Uguay
L’exposition présente le Bâtiment 7, un édifice industriel et patrimonial situé sur les anciens terrains du CN et laissé à l’abandon depuis 2003. Il revivra bientôt grâce à la mobilisation citoyenne qui se réappropriera l’espace. Les photographes ont capté les lieux à maintes reprises pour conserver une trace du patrimoine et de l’histoire avant que cette bâtisse ne change de vocation. Dans la laideur, la négligence et la décrépitude, ils ont trouvé la beauté.

COLLECTIF – TRACES PARTAGÉES – ARTICULER LA MÉMOIRE
Du 11 septembre au 11 octobre – Maison de la culture Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension
Cette exposition explore la construction de la mémoire et du lieu comme espace de création qu’incarne une double appartenance : un espace intérieur intime, en résonance avec le soi de celui qui le vit, le met en scène ou le découvre, et un espace extérieur ouvert sur l’autre, sur l’expérience des relations plurielles et polysémiques suscitées par le contexte. Commissaire : Mariza Rosales Argonza Artistes invités: Carlos Rojas, Christine Palmieri, Giorgia Volpe, Lucia Barreto, Paolo Almario. Présenté dans le cadre du Festival LatiArte.

MARIO MEROLA – DES ANNÉES CINQUANTE À NOS JOURS
Du 15 septembre au 17 octobre – Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville
Artiste d’envergure internationale, Mario Merola occupe une place importante dans l’histoire de l’art du Québec et du Canada. Né à Montréal en 1931, il entre à l’École des Beaux-Arts de Montréal à l’âge de quinze ans et y enseignera par la suite. Pendant six décennies, ses œuvres (murales, reliefs, peintures, dessins, sculptures) se retrouvent dans des lieux publics et dans des expositions, au Québec et à l’étranger (Japon, New York, Paris, Hongrie, Italie, etc) dont la prestigieuse 54e Biennale de Venise en 2011. Cette exposition est un survol de sa carrière prolifique et toujours active.

«Merola crée un univers nouveau, parallèle à celui dans lequel nous vivons chaque jour et que nous appelons, sans doute abusivement, la réalité.» Robert Melançon, poète et critique littéraire

AISLINN LEGGETT – WALTER AND WILLOW | NOT TO BE GIVEN AWAY
Du 19 septembre au 1er novembre – Maison de la culture Mercier
Dans ces deux séries, il est question d’archives vernaculaires, de collection, de mémoire et d’hommage. Walter et Willow, grand-oncle et grande-tante de l’artiste, est une installation qui nous convie à une projection de leurs diapositives réalisées entre 1965 et 1980. Cet ensemble éclectique, visuellement dynamique, représente leur quotidien et renvoie aux réunions de famille, aux voyages de chasse et de pêche et aux vacances du couple. Ce qui n’était pour eux qu’un passe-temps devient un documentaire d’époque. Aislinn Leggett établit plusieurs parallèles avec les réseaux sociaux actuels et souligne l’importance qu’ont l’archive familiale et la photographie vernaculaire, qui ont façonné la manière dont on perçoit l’art photographique aujourd’hui.

NADIA AÏT-SAÏD – ENGRAMME
Du 20 septembre au 25 octobre – Centre d’exposition Lethbridge – Bibliothèque du Boisée
L’artiste Nadia Aït-Saïd puise dans les traces, les empreintes et les mémoires qui constituent la trame de notre histoire individuelle, collective et culturelle. Son installation évoque ce grand chemin, cette trajectoire qui est la nôtre. Elle est conçue de matières aussi variées et humbles que la cendre, les tissus, les drapeaux tibétains vieillis, l’argile des falaises, le bois de plage et le métal rouillé.

Source : blogueaccesculture.com

Les expositions à voir en septembre 2015
Réseau Accès Culture

Image: Réseau Accès Culture // Traces de Sandra Lesage et Leonardo Chandia. Titre : Portes rouge. Médium : Photographie numérique. Dimensions : 32×40 / Année : 2013 / ©Sandra Lesage & Leonardo Chandia