00_Portrait_de_Maryse_Goudreau

Maryse Goudreau

présenté par Emmanuel Galland
maryse goudreau

Maryse Goudreau vit et travaille à Escuminac (Gaspésie) et à Montréal où elle suit le programme de maîtrise en Studio Arts de l’Université Concordia. L’appel, sa première monographie, est parue à SAGAMIE édition d’art en 2012. L’artiste est récipiendaire de bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec. Dans les dernières années, elle a pris part au développement des Rencontres internationales de la photographique en Gaspésie. En 2012-2013, Espace F, le Centre d’artistes Vaste et Vague et VU – Centre de diffusion et de production de la photographie lui ont consacré une exposition solo. En 2014, elle expose à Gallery 44 (Toronto), aux Promenades photographiques de Vendôme (France), à la Maison de la culture Maisonneuve (Montréal). Elle bénéficie aussi d’une résidence en Norvège en mai prochain.
Photo : Performance : Charge. Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie, Carleton-sur-mer, 2010. Crédit photo : Louis Couturier.

La photographie constitue un point de départ dans le travail de Maryse Goudreau. Elle touche : les procédés du début de la photographie, l’archive, le performatif, l’installation et la vidéo. La désuétude, voire la disparition de plusieurs ports de mer, lui ont servi de terrain d’essai emblématique pour créer une analogie avec les procédés photographiques qui s’éteignent. Elle a mis en branle différentes interventions qui questionnent l’identité d’une population tournant le dos à sa dimension Atlantique. Posant un regard croisé par le sociologique, le politique et l’anthropologique, l’artiste propose une réflexion sur l’importance de l’histoire sociale.
Elle réanime des images du passé pour aborder des problématiques reliées au présent. Pour Maryse Goudreau, la mémoire est une arme. Par une approche hybride, elle tente de libérer les images de leur relation statique à une histoire officielle, de créer des espaces narratifs, littéraires, picturaux ou autres.

emmanuel gallandJe suis un artiste / commissaire et un consultant en cultures et communications. Formé en arts plastiques et en histoire de l’art à l’Université de Montréal, j’ai principalement exposé des photographies et des installations. Parmi les expositions à titre de commissaire, nommons : « PEUT MIEUX FAIRE – Cahiers d’exercices » à Québec, Carleton-sur-Mer et en tournée montréalaise en 2015-2016 ; « Espaces vitaux / Espas Vital » à Jacmel (Haïti, 2012) ; le 11e Symposium international d’art in situ de Val-David en 2010 ; « HAÏTI À VIF – Quinze photojournalistes québécois témoignent du 12/01/2010 sur le vif et après-coup » (Montréal, Québec, Saguenay, Kamouraska) ; et, le premier solo de l’artiste Roadsworth en galerie : « OFF & ON » (Atelier Punkt, 2010). Fortement impliqué dans le réseau de l’art, j’ai œuvré au Centre d’art et de diffusion CLARK, à l’Espace Vidéographe, à MUTEK et au MAI. À titre de consultant, je fais de l’accompagnent créatif et du développement professionnel pour des artistes et des relations de presse pour des organismes / événements culturels. On me dit communicateur et rassembleur, j’ai aussi cofondé MTL ART MAP [www.pavilionprojects.com/map]. Tisser des liens et ne jamais être là où on m’attend caractérisent ma démarche plurielle.