le devoir

Papier jette l’ancre dans le port culturel

Papier jette l’ancre dans le port culturel

Normand Thériault
Le Devoir

Il y a eu plusieurs essais. Diverses formules ont été mises en forme. Des demi-succès à l’occasion, mais jamais l’aventure n’a été aussi plaisante que celle que mène l’Association des galeries d’art contemporain avec cette foire qui, sous une même tente, réunit à la fois des oeuvres d’art, en abondance, des galeries, par plusieurs dizaines, et surtout des visiteurs, par milliers, par plus d’une dizaine de ces milliers en fait. Bienvenue dans Papier, dont la septième édition sera offerte du 25 au 27 avril prochains.

Une tente fait désormais partie du paysage montréalais. Elle est blanche, solide, et une fois l’an, on l’érige, maintenant dans le Quartier des spectacles, et, cette année, dans un nouveau lieu, quittant le côté ouest de la zone pour maintenant l’implanter à l’est de la Place des Arts, à l’angle de la Sainte-Catherine et de la rue Clark, côté nord.

Et qui y pénétrera dans les derniers jours d’avril y trouvera un assemblage unique. Des cubicules, des cimaises et, surtout, des oeuvres par centaines, voire par milliers. Papier porte un 14 en titre, selon l’année du calendrier. Et se poursuit ainsi la belle initiative que mène l’AGAC, cette association qui regroupe les galeries d’art contemporain et actuel de Montréal.

Photo : Agence France-Presse (photo) Ulrich Perrey

L’article complet : www.ledevoir.com