le devoir

Pleins feux sur la pépinière du Pôle de Gaspé

le devoir

Pleins feux sur la pépinière du Pôle de Gaspé

Nicolas Mavrikakis
Le Devoir

Une très riche saison débute dans les centres d’artistes, les galeries universitaires, les maisons de la culture et les galeries commerciales. Notre critique vous propose sa sélection.

Le Pôle de Gaspé

Du côté de l’art qui se fait ici, l’événement de l’hiver sera sans nul doute l’ouverture du nouveau Pôle de création et de diffusion de Gaspé. Ce projet a vu le jour grâce au travail du regroupement Pied Carré, dont un des buts est de « maintenir, préserver et bonifier les espaces de création » dans le quartier Saint-Viateur, mais aussi en général à Montréal. Ce nouveau pôle, situé aux 5445 et 5455 avenue de Gaspé, réunira des ateliers d’artistes ainsi que six centres d’artistes qui rouvriront leurs portes de janvier à mai.

Le Centre Clark, une des meilleures pépinières pour l’art contemporain au pays, ouvrira le bal, lui qui fêtera ses 25 ans avec Manon Labrecque et Caroline Cloutier (dès le 16 janvier). Les oeuvres de Frédéric Lavoie et de Diane Borsato suivront en mars. En février, si les travaux vont bien, le Centre d’animation et d’exposition photo Dazibao proposera une exposition élaborée par Olivia Boudreau et France Choinière. Intitulée Home Sweet Home. À propos de l’inquiétude, elle réunira plus de 25 artistes, dont Raymonde April, Johanna Billing, Thomas Kneubühler, Christof Migone, Ron Terada, Chih-Chien Wang. Occurrence lancera ses activités en mars avec Sylvie Bouchard.

Il faudra aussi surveiller l’Atelier circulaire avec Cara Déry (dès le 18 janvier), le Centre des arts et des fibres du Québec Diagonale avec Alisha Piercy (à partir du 3 avril) et Optica, qui commencera ses activités d’exposition seulement à partir de mai avec Mathieu Latulippe et le duo Jennifer Lefort + Dominique Pétrin.

L’article complet : www.ledevoir.com