le devoir

Se nourrir du passé sans édifier de monument

Se nourrir du passé sans édifier de monument

Marie-Ève Charron
Le Devoir

La Centrale célèbre ses 40 ans à l’image de son histoire, loin des canons et des structures dominantes que son engagement féministe cherche depuis les débuts à ébranler. L’exposition inaugurant la programmation spéciale, concoctée pour l’important anniversaire, est de cette eau.

Elle a été confiée à l’artiste Cynthia Girard, qui s’est empressée de relancer la balle en invitant à son tour d’autres artistes, moins établies. Au seul mot d’ordre donné par La Centrale, voulant que son histoire et ses archives soient au coeur de tous les projets, Girard a répondu en puisant dans les nombreux cartons d’invitation au vernissage d’exposition. La sélection qu’elle en a faite a constitué la matière première, livrée ensuite aux autres artistes qui pouvaient l’employer comme bon leur semble.

L’article complet : www.ledevoir.com