730964-giorgia-volpe-crochete-rubans-vieux

Symposium de Baie-Saint-Paul : à la suite du monde

730964-giorgia-volpe-crochete-rubans-vieux

Symposium de Baie-Saint-Paul : à la suite du monde

(Québec) Les artistes voyagent sans cesse entre le social et l’intime, entre la mémoire et l’avenir en marche. Mus par la même énergie, les 12 artistes qui créent devant public pendant un mois au 31e Symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul se distinguent cette année par leur générosité, dévoilant allégrement leurs idées et leurs oeuvres aux visiteurs curieux de découvrir leur univers.

«Agir fait que le monde n’est pas fini», disait Paul Ricoeur, dont la phrase a inspiré le thème de cette année. «Les artistes sont toujours en mouvement, génèrent le changement, déploient leurs visions du monde», ajoute Serge Murphy, le commissaire du Symposium.

Installés comme l’an dernier dans les structures à ouverture variable du duo ARCHITECTURAMA, les artistes du Symposium font de leurs ateliers des espaces de rencontre qui mènent à des versions poétiques, ironiques ou oniriques de réalités politiques et sociales bien réelles.

Matt Shane peint, par exemple, un paysage qui recouvre entièrement les murs de son atelier, auquel il veut intégrer des éléments typiques de Baie-Saint-Paul, et qui évolue chaque jour. «C’est un processus très libre, qui fait que mes actions sont documentées par ma peinture», explique l’artiste de Vancouver. «C’est presque effrayant aussi, ça pourrait nous avaler.»

L’article complet : www.lapresse.ca