le devoir

Trevor Gould dans l’antichambre de l’histoire

le devoir

T
revor Gould dans l’antichambre de l’histoire

Jérôme Delgado
Le Devoir

À quelque chose, dit-on, malheur est bon. Dans le cas de Trevor Gould, figure majeure de l’art conceptuel montréalais, l’adage se traduit par un magnifique renversement de situation. Avant Noël, un accident le prive de l’usage de ses mains. Fâcheuse situation pour un sculpteur. Incapable dès lors de livrer les installations attendues pour son retour dans une galerie privée. Le voilà pourtant en ce premier jour de mars, tel que prévu, avec le solo qui inaugure son association avec la galerie Hugues Charbonneau.

Plutôt qu’un banal plan B, la solution de rechange s’avère une importante rétrospective… d’aquarelles. Virage à 180 degrés. L’expo Belief Has No Reason regroupe des aquarelles réalisées depuis 1996. Hugues Charbonneau savoure cette issue, qui fait de sa galerie, croit-il, « un lieu de production de connaissances ».

L’article complet : www.ledevoir.com