valerie blass

Valérie Blass à la Parisian Laundry: la quête

valerie blass

Valérie Blass à la Parisian Laundry: la quête

Éric Clément
La Presse

Après un premier solo à New York salué par la critique l’automne dernier, la sculptrice Valérie Blass expose ses oeuvres à la galerie Parisian Laundry. Son expo, Théâtre d’objets, est marquée par l’insertion de la photographie dans son travail.

Une stèle funéraire de granit sur laquelle est imprimée une photo. Des sculptures en polystyrène qui sont des constructions et des déconstructions de photographies. La statue d’un gladiateur des temps modernes au costume stratifié comme une roche sédimentaire. Des photos de marionnettistes manipulant des objets-sculptures. Avec son Théâtre d’objets, Valérie Blass continue d’innover et de surprendre.

Et de se surprendre, devrait-on ajouter, puisque la sculptrice montréalaise de 46 ans reconnaît que c’est souvent la matière qui décide à sa place.

Sculpture bidon, une pierre tombale noire accueille le visiteur à l’entrée de la galerie. On croit y reconnaître une gravure, mais c’est en fait l’impression au laser d’une image. Un modèle vêtu d’une combinaison rayée pose son pied sur une chaise, tel un assemblage de type Bauhaus dans son référentiel architectural et esthétique.

L’article complet : www.lapresse.ca