6 Ours coulant rose

Vincent Fournier

Vincent Fournier // Université Laval
Programme : Baccalauréat en art visuel et médiatiques – en cours

Originaire de Frampton en Beauce (Québec), je travaille et je vis à Québec. Je viens de recevoir le prix d’excellence Curtlands pour la sculpture “Ours coulant rose” présenté à l’exposition Peinture fraîche et nouvelle construction 2014 à la galerie Art Mûr (Montréal).

www.vncntf.com

Mon processus créatif se base sur des rapports hétérogènes entre des formes banales qui permettent de me surprendre à chaque étape de ma recherche. Ces rapports avec la vie m’amènent à créer des objets de plusieurs matières qui, à leur finalité, formeront un objet structuré organiquement de façon à ce qu’on y voit leurs caractéristiques.

Ce petit côté surréel m’amène à la figuration qui peut autant m’attirer que l’image, du moment que le côté référentiel soit humoristique ou grotesque, ce qui laisse place au côté matériel plus facilement. Par ailleurs, cette association peut poser une ambiguïté sur le médium utilisé, ce qui ajoute un côté ludique à ma création tout en lui permettant d’être libre. Je fonctionne souvent par assemblage, ce qui me permet de m’arrêter sur les étapes sur l’objet pictural ou sculptural qui est en train de naître. Effectivement, lorsque je concrétise une idée, j’étudie l’objet de sorte qu’il puisse interagir avec un autre dans le but de créer une situation étrange. Cette dernière m’amène à la couleur qui est très importante dans ma pratique, car je l’utilise pour ses spécificités me permettant d’amplifier le côté absurde d’une œuvre. En outre, le fait que je choisisse mes matériaux en fonctions de leurs caractéristiques uniques me donne la possibilité de créer l’expérience que je désire. Je laisse également place aux imprévus qui pourraient se manifester de plusieurs manières lors de la conception, car ceux-ci me permettent de me questionner sur le projet final qui pourrait être exagéré.

Par ailleurs, je n’hésite pas à explorer de nouveaux matériaux qui pourraient m’étonner par leur interaction avec mon univers créatif. Les œuvres que je propose se complètent souvent au premier regard.