yves medam

Yves Medam à la galerie Dominique Bouffard: une touche d’irréel

yves medam

Yves Medam à la galerie Dominique Bouffard: une touche d’irréel

Éric Clément
La Presse

Le photographe Yves Medam présente avec Les paradigmes artificiels ses dernières images fragmentées à la galerie Dominique Bouffard, jusqu’au 8 décembre. Sa troisième exposition solo est centrée sur des décors de Venise magnifiés par une technique qui confère aux images une touche d’irréel.

Yves Medam travaille, depuis une vingtaine d’années, comme photographe pigiste pour des publications telles que Commerce, La Presse et The Gazette, ainsi que pour des agences de graphisme. De la photographie commerciale, ce diplômé en arts visuels de l’Université de Montréal a progressivement ajouté la photographie artistique à ses activités.

Il y a quelques années, influencé par ses études cinématographiques, sa mineure en arts plastiques et sa nature d’explorateur, il a mis au point une nouvelle démarche qui consiste à interpréter un lieu donné en juxtaposant des images différentes prises à cet endroit. Un montage, dit-il, conforme à ses origines méditerranéennes diverses qui ont façonné son identité plurielle.

Pour créer ses clichés, il choisit un lieu et, pendant un moment, il en capte tous les recoins, sur 360º. Les bâtiments, les personnes, le ciel, l’eau… Plus tard, sur ordinateur, il composera numériquement une image finale en assemblant des éléments de plusieurs dizaines de clichés. De l’instantané, il est donc passé à la construction d’une oeuvre plus complexe qu’il rattache à la toile du peintre ou à la partition du compositeur.

L’article complet : www.lapresse.ca



There is 1 comment

Add yours

Comments are closed.